La Thaïlande a ratifié les accords de la Haye sur la protection des droits de l’enfant, tout comme la Suisse.

Le Ministère de la Santé Thaïlandais (Department of Public Welfare) est le seul organisme en Thaïlande habilité à remettre à l’adoption internationale des enfants après un jugement constatant l’abandon de l’enfant ou le décès de ses parents.
Afin de garantir un traitement équitable des dossiers, la Thaïlande alloue un quota annuel aux pays d’origine des familles candidates à l’adoption d’un enfant thaï.

La Suisse dispose d’une part de ce quota, qui est supervisé par l’Office Fédéral de Justice et Police.
La Thaïlande préconise l’adoption inter-étatique, qui permet aux candidats de soumettre directement leurs dossiers de candidatures aux autorités compétentes.

Toutefois s’ils le désirent, les candidats peuvent également s’adresser à des intermédiaires reconnus par les autorités Suisses.
Une association suisse de familles adoptantes d’enfants de Thaïlande assiste bénévolement les candidats dans leurs démarches, sous conditions qu’ils aient obtenu leur agrément des autorités pour une adoption enThaïlande.

Pour plus d’information

Office Férédal de Justice et Police: informations sur l’adoption en Thailande

Dekthaiyim, association suisse des familles adoptantes d’enfants de Thailande: informations sur l’adoption

Le Consulat se tient également à votre disposition pendant les heures de bureau pour d’autres questions éventuelles concernant l’adoption.